Simulation en Santé en e-learning

OBJECTIFS DE LA FORMATION La simulation en santé s’adresse à tous les professionnels de santé et permet : de former à des procédures, à des gestes ou à la prise en charge de situations ;  d’acquérir et de réactualiser des connaissances et des compétences techniques et non techniques (travail en équipe, communication entre professionnels, etc.)…

Anglais professionnel

Il n’échappe à personne que l’anglais est devenu la langue internationale économique, scientifique et professionnelle. Il est donc nécessaire d’acquérir et/ou d’entretenir un niveau suffisant de maîtrise de la langue anglaise dans de nombreuses branches professionnelles (médicales, administratives, et autres). Le stage d’une semaine que nous proposons vous permettra d’optimiser votre CV et vos compétences…

Hypnose pour tatoueur

La formation hypnose pour les tatoueurs permet l’utilisation de l’hypnose pour la gestion du stress et de la douleur lors de la séance de tatouage. L’état d’hypnose chez un individu désigne un état modifié de conscience, distinct du sommeil. Cet état d’hypnose arrive généralement après une induction puis un approfondissement. Ce terme associe les techniques permettant de créer cet…

Prise en charge pluridisciplinaire actualisée de la douleur

La prise en charge de la douleur intéresse de nombreux personnels paramédicaux dans leur pratique quotidienne. A la lumière des dernières découvertes en neurosciences, cet accompagnement évolue donnant la part belle à la lutte contre la surreprésentation douloureuse grâce notamment à une communication professionnelle spécifique et aux activités physiques orientées.

Éducation à la santé

Le concept d’éducation à la santé est inscrit dans la loi et implique une participation des acteurs de la santé dans sa mise en place. L’objectif principal de ce séminaire est de permettre au participant d’appréhender les différentes composantes de ce concept et d’identifier avec précision dans quelle mesure, en pratique quotidienne, il peut mettre en place des actions visant à améliorer la participation du patient dans son traitement c’est-à-dire le rendre « acteur », sans le culpabiliser et en exploitant ses savoirs pré-existants.